Tournoi d'Archerie des Grandes Joutes Universelles de Zehmanchotmor

 

Compte-Rendu des éliminatoires du 2 d'Inti


        Tôt ce matin, les héraults officiels des premières Grandes Joutes Universelles du millénaire, sonnèrent haut et clair l'arrivée des participants à cette première journée d'épreuves éliminatoires du tournoi d'archerie. Dans les villes d'Hasenfjorg, Boaboa, Hanaconda, Tarpan, Beerh Muda, Mar Cool et le bourg de Nodor, les organisateurs avaient consenti un bel effort pour que le public vienne nombreux acclamer les archers et arbalétriers, simples chasseurs, aventuriers ou notables, qui prétendaient accéder à la finale de Zehmanchotmor, en lui offrant une magnifique cérémonie d'ouverture, où les spectacles de tradition locale se mêlaient aux diverses joutes de jonglerie, d'acrobatie, de magie... On estima de 1000 à 2500 spectateurs, selon l'importance de l'épreuve, la foule des badauds et supporteurs qui s'était massée autour de chacune des sept lices.
        Environ 750 concurrents, dont 640 archers, s'échauffaient fébrilement sur les divers terrains d'entraînement. Outre le fait de voir se côtoyer des concurrents de classes sociales et de races très variées, la tension du tournoi se faisait ressentir par tous. Seuls les 3 meilleurs de chaque ville pourront rejoindre la capitale pour participer à la grande fête de la finale...
 
        une archère Boaboa établit un premier record en clôturant ses inscriptions à 130 concurrents, dont pas moins de 35 arbalétriers. Le public semblait passionné par l'épreuve et la population présente ne manqua pas de manifester son soutien pour ses favoris, sans oublier de huer parfois quelques figures locales qui ne laissaient personne indifférent. Il faut dire que parmi les concurrents se trouvaient bon nombre de soldats de la garde, dont leur chef Agalandhor, qui fut très récemment candidat au poste de Chérif... Les trois premiers tours éliminatoires n'étaient qu'une mise en jambe pour les tireurs expérimentés, puisqu'il suffisait à chaque tour de placer une flèche sur trois dans une cible située à 30, 40, puis 50 pas (20 de plus pour les arbalétriers). Pourtant, ce furent 41 archers et 15 arbalétriers qui quittèrent ainsi le concours... Les tours suivants étaient plus sérieux, puisqu'il s'agissait de placer le plus de projectiles possibles dans la cible, qui reculait à chaque tour de 5 pas supplémentaires, afin de réaliser à chaque fois le meilleur score, jusqu'à ce qu'il n'en reste que trois... A 50 pas, 30 concurrents sur les 74 restants placèrent leurs trois flèches dans la cible. À 55 pas, il ne furent plus que 15... Les concurrents avaient cessé de sourire et, si le stress de l'épreuve semblait transcender les uns, il atténuait aussi le talent des autres... À 60 pas, 9 concurrents parvinrent encore à placer leurs trois flèches. Le public s'était calmé, et retint son souffle lorsque les 8 derniers archers s'installèrent à 65 pas de la cible... Ce n'était pas là une distance pour des amateurs et six d'entre eux furent incapables d'y placer la moindre flèche. Même Grobra, armurier à Boaboa et spécialiste du genre, ne fit mouche qu'une fois. La surprise vint d'une archère elfe, nommée Unetelle. Personne ne semblait la connaître, mais elle suscita l'émotion de la foule en touchant elle-aussi la cible avec sa dernière flèche. Puis on recula la cible de 20 pas pour Agalandhor, qui était le dernier arbalétrier encore en lice. Allait-il rejoindre les deux premiers qualifiés, ou devoir avec les six autres, disputer un tour supplémentaire? Le suspense fut de courte durée. Agalandhor, sùr de lui, ne faillit guère, et plaça ses trois carreaux dans la cible, déclenchant les vivats du public...

        121 concurrents se sont inscrits à Beerh Muda, dont seulement une douzaine d'arbalétriers. Il semblerait que le gibier servi hier soir, dans une auberge dont nous tairons le nom, et qu'une bonne partie des concurrents avaient consommé, ne fut pas très frais, car ces derniers parurent bien mal en point pour débuter l'épreuve. Et ce fut une hécatombe à l'issue des trois premiers tours: seulement 48 archers et 7 arbalétriers se qualifièrent. Mais ceux-là furent longs à se départager. À 50 pas, 47 concurrents placèrent 3 flèches dans la cible, puis 35 firent de même à 55 pas. Enfin, au 8ème tour, il restait encore 7 concurrents. À 75 pas, deux archers firent mouche trois fois, imités par Karabeen, armurier de la ville et arbalétrier, à 95 pas. Ces trois-là pourraient faire partie des favoris pour la finale! Bibop, un quadruman aventurier, et Toomuch, prétendument marchand, étaient les noms des deux autres qualifiés...

        A Hanaconda, 104 archers et 16 arbalétriers disputaient l'épreuve. 67 Archers et 10 arbalétriers passèrent avec succès les trois premiers tours, mais il ne restait déjà plus que 10 concurrents à l'issue du 5ème. Au 6ème tour, à 60 pas, le tavernier Lacuite, fort bavard durant toute l'épreuve, la remporta en plaçant ses 3 flèches dans la cible. Un archer nommé Hinigo se qualifia en touchant deux fois, de même qu'un arbalétrier, à 80 pas, nommé Rovhain...

        Mar Cool accueillait 105 participants, dont 26 arbalétriers. Environ la moitié se présenta au 4ème tour et c'est, sans grande surprise, que le célèbre Belrod, Sage parmi les Sages de la ville de Mar Cool, qui s'est tant illustré au cours des batailles de ces six derniers siècles, se qualifia en plaçant trois flèches à 60 pas. Il fut imité par deux aventuriers, un homme noir nommé Shortsin Nigger, à l'arbalète, et un demi-elfe archer nommé Salegno...
        90 archers et 8 arbalétriers concouraient à Tarpan. Ce fut l'épreuve la plus courte de la journée, puisqu'elle se termina au 5ème tour, où trois aventuriers archers placèrent leurs trois flèches dans la cible située à 55 pas. Ils se nomment Zippo, Salsa et Bostrup...
       Iaurwen Un vent favorable soufflait sur la lice d'Hasenfjorg, où concouraient 88 archers et 17 arbalétriers. Il en restait respectivement 43 et 8 pour le 4ème tour. Et ce fut une belle épreuve ! Il fallut attendre le 8ème tour pour voir se qualifier à 70 et 90 pas, avec trois succès, Hérindiol, soldat de la garde, et un arbalètrier nain nommé Rhud. Deux autres archers, qui avaient touché deux fois, continuèrent l'épreuve, mais à 75 pas, aucun d'eux ne toucha la cible. L'un d'eux, un ork nommé Abatou, tenta d'intimider son adversaire, un elfe nommé Iaurwen, tandis que les organisateurs décidaient de rapprocher la cible à 70 pas pour les départager. Abatou toucha une seule fois la cible. Il fit comprendre à Iaurwen, en retroussant ses babines, qu'il serait préférable pour lui de ne pas faire mieux... Mais Iaurwen, nullement impressionné, plaça deux flèches dans la cible, et se qualifia à son tour. Abatou cassa son arc en écumant de rage, et fut immédiatement et gentiment raccompagné à l'écart par deux soldats de la garde...
        Dans le bourg de Nodor, 75 archers s'étaient inscrits. Il en restait 39 au 4ème tour et c'est au 6ème que se sont qualifiés Lothar et Lhéa de Rohan, frère et soeur, avec 3 flèches, et Shinda Serg, un elfe ermite agé d'au moins 1300 ans, avec 1 flèche...