Ruban courbé vers le haut: La Gazette de Kottho

 Edito

Rengva Kasdorf

Ce journal a pour vocation d’aider les aventuriers de tout le Kilgecha dans leur pérégrination. Pour cela le journal comprendra les parties suivantes :

ü       la religion

ü       la géographie

ü       équipements et services

ü       les aventuriers

ü       les événements du continent

ü       les débats

Bien entendu votre humble scribe reste à votre entière disposition pour tout nouveau sujet que vous souhaitez voir s’intégrer dans ce journal. Celui ci est fait pour vous et je l’espère avec vous. Les nouveaux sujets éventuels pourraient être, par exemple, les suivants : les guildes, les alliances, aspects techniques, présentations des races et des espèces (animales et végétales).

De plus vous noterez que pour survivre, ce journal  est émaillé de publicité vantant les mérites des commerçants de notre cher Fastzeychadoo.

 

La religion

 

Introduction

 

Dans cette partie du journal, nous allons exposer les pratiques religieuses de notre nation mais aussi étudier les différents aspects des dieux et déesses de notre panthéon. D’ailleurs en parlant de panthéon, un énorme travail vient de voir le jour : la description complète du panthéon et des différents dieux. Je demande donc à tous les grands prêtres de nous faire parvenir les textes sacrés explicatifs des actions des différents dieux.

Je tiens à rassurer toutes les personnes qui liront ce journal : AUCUNE DISCRIMINATION RELIGIEUSE NE SERA FAITE ICI. J’attends donc vos textes qu’ils soient consacrés à des dieux maléfiques ou non, si le terme de maléfiques est approprié.

 

Description

 

D’ailleurs, en raison des débats récents concernant la déesse El’ Nah, un texte de sa grande prêtresse serait le bien venu.

Le Grand Maître de l'Ordre des Prêtres du Temple Occulte d'Hébora, Xipe Totec, tient à vous faire un exposé sur Inti,le dieu soleil.

C’est un jeune dieu né de la volonté de Tia’Math. Il fut précipité avec les eaux, lorsque Mérodach, d’un violent coup de Sésar, son immense sabre, fendit le corps de la mère des mères, Tia’Math. Lorsque le partage des eaux se fit entre les eaux célestes et les eaux terrestres, Inti choisit de suivre les premières, leur légèreté et leur liberté l’ayant séduit et reflétant sa rayonnante joie de vivre. Ainsi depuis ce jour, chaque matin, Inti monte sur son char et gravit la voûte céleste avant de redescendre vers les ruines d’Atalantolock, au milieu de l’océan, le soir venu. Pendant la nuit certains prétendent qu’il vogue sur une barque pour retourner à son point de départ, au frais oriental. D’autres prônaient qu’il utilisa la quintirème impériale pour ce faire, mais la réalité serait tout autre et la vérité, ailleurs. Au fond des océans par exemple, où son char de feu se transformerait en fulgurant poisson tropille.

D’après de nombreuses croyances, Mama Killa, la déesse du temps serait chargée de préparer l’attelage d’Inti, pour qu’il puisse repartir chaque matin. Mais d’anciens documents, gravés sur de minces tablettes de pierre de lysette, affirment que six femmes, les Hyppiases, sont responsables de cette lourde tâche. D’autre part, Mama Killa à bien d’autres préoccupations que de perdre son précieux temps à jouer les garçons d’écurie. D’ailleurs un de nos plus célèbres trouvères nous le fit bien remarquer dans le refrain  d’une de ses ballades les plus connues : « Le Soleil a rendez vous avec la lune. » Pour qui sait écouter entre les couplets, il apparaît évident qu’il s’agit bien d’Inti et de Mama Killa. La majeure partie des héboriens vécurent pendant longtemps dans la terreur des cycles, cycle des ténèbres, cycle des lunes, cycle du soleil régénérateur, cycle du soleil vert, cycle des années. Mais ceux qui furent confrontés au cycle des siècles, voire des millénaires, trouvèrent en tant de temps la sagesse nécessaire pour comprendre et y faire face.

Cependant, pour certains parmi les autres, chaque soir, le soleil mourrait au loin, à l’occident. Allait il renaître le lendemain ? Est-ce que la lumière serait victorieuse des ténèbres ? Pendant tout le mois de Mama Killa les trois lunes tournant autour d’Hébor se rapprochent jusqu’à faire croire qu’elles sont côte à côte. Aux derniers jours du mois, elles s’alignent et tentent de cacher Inti. En ces jours, Inti se voile et n’est plus aussi brillant.  Jusqu’à nos jours, Inti a toujours vaincu, il a forcé le passage et chasser les lunes. Sa constitution sans faille et son énergie débordante lui permettent d’être toujours là. C’est ainsi que pour célébrer son retour dans toute sa splendeur et le remercier de tous ses bienfaits, sont organisées de grandes fêtes. Celles-ci marquent également la nouvelle année, la renaissance et les nouveaux espoirs.

Inti est souvent représenté avec un visage humain radieux, flamboyant d’immenses cheveux de lumière et d’or brûlant, car il est le feu de la vie et de l’existence, celui qui anime tout être. Inti est prié par un grand nombre d’héboriens et de nombreux lieux de culte lui sont dédiés. Inti est le complément de sa douce épouse Illapa. Dans sa bonté, il favorise le développement des plantes et son trop plein d’énergie, il l’offre à ses fidèles, en leur accordant chaleur, vigueur et tonus. De plus en plus nombreux seraient ceux à croire qu’Inti fait chaque jour le tour d’Hébor, éclairant les ténèbres de l’Univers de sa vive lumière afin de veiller à ce qu’El’Nah reste où l’envoya son monstrueux parricide.

L'effet des prières

Par Maître Kator

Voici une première analyse de l'effet des prières de groupe d'aventuriers aux dieux. Cette analyse n'est qu'une première étape, elle demanderait notamment de vérifier si l'effet obtenu est le même lorsque ce sont des individus et non le groupe qui prient. Les résultats obtenus peuvent être sujets à discussion, et nous sommes prêts à débattre sur le pourquoi du comment les prières augmentent telles caractéristiques et pas une autre suivant le dieu prière.

 

Les résultats obtenus suivants les prières sont décrits dans le tableau ci-dessous.

 

D1

Oman

Endurance (+8/+21), Adresse (+10/+16)

D2

Mégal

Présence d'esprit (0/+10), Equilibre  (+9/+15), attaque (+1/+8)  

Mage : charisme +1, mana +2

D3

Fenwick

Adresse (+6/+16)

D4

T'Wikss

Endurance (+3/+9), attaque (+6/+9)

D5

Thor

Sagesse (+3/+10), Force (0/+8)

D6

Mackwik

Constitution (+9/+12), vue (+7/+12)

D7

Kristo

Intelligence (+4/+10), apparence (+5/+8)

D8

Dilahboudjah

Sagesse (+6/+13), volonté (+1/+15), intelligence (0/-3), présence d'esprit (3-/-5)

D9

Inti

Constitution (+5/+12)

D10

Mama Killa

Mémoire (+9/+11),réflexes (+4/+11), vie (+2/+9)

D11

Illapa

Equilibre (+9/+10), perception (+6/+10)

D12

Tia'Math

Sagesse (+2/+6), charisme (+4/+9), défense (+4/+8)

D13

Indy

Volonté (+8/+9), force (0/+4)

D14

Enkimag

Magie (+5/+12), psyché (+6/+12) mana (+3/+10)

D15

Mérodach

Rien ?

D16

Hébora

Sagesse (+3/+10), endurance (+1/+1)

 

le temple de Fenwick de Kottho

La géographie

 

Dans cette partie du journal, nous allons nous intéresser à une autre partie de la vie de tout un chacun : la géographie. Je ne vous cacherai pas que sur ce point nous avons laissé des choses de côté depuis trop longtemps. Il n’existe pour l’instant aucune carte officielle du continent et certaines régions sont totalement inconnues.

 

Pour remédier à cela, nous avons décidé de lancer l’idée d’une guilde de cartographe dont la mission principale sera de réaliser une carte officielle de tout le continent. Pour cela je demande à tous les volontaires de se faire connaître.

 

En attendant, vous trouverez des informations géographiques diverses regroupées dans les trois chapitres suivants :

ü       pays et continents

ü       villes et lieux habités

ü       sites géographiques

 

Le premier chapitre détaillera les pays et les continents d’Hébor ainsi que les relations entre ceux-ci.

 

Le deuxième chapitre sera, quant à lui, consacré aux villes, villages et cités florissants sur les terres d’Hébor.

 

Le troisième chapitre concernera les informations concernant les particularités géographiques tel que les montagnes, les fleuves, les déserts et autres forêts.

 

Les pays et les continents

 

Assamharaa

                 C'est un grand pays situé au sud du Fastzeychadoo. L'Assamharaa est gouverné par un sultan, actuellement en visite à Zehmanchotmor. Il devait se marier pour les fêtes d’Inti mais sa future épouse aurait été enlevée. C'est le plus grand pays du Kilgecha, il couvre la moitié sud du continent. C’est un pays extrêmement riche, on y trouve de la Plate.

                Immense pays désertique situé au sud du continent du Kilgecha. Sa frontière avec le Fastzeychadoo est matérialisée par le fleuve Odorange. Celle avec l’Horrywanth est concrétisée par le Thébaith. Enfin la frontière avec le Thébetland n’est qu’une petite bande montagneuse et forestière. La capitale Samora se situe au nord du pays. C’est un pays rude, où la population est très peu sédentarisée. Ce sont des descendants d’hommes de bronze ayant immigrés il y a bien longtemps. Autrefois on les appelait les fils du souffle et du vent, maintenant ils sont devenus les Assamhariens.

 

Les villes et autres lieux habités

Beerh Muda

C'est une ville du centre du Fastzeychadoo. Située sur les bords de la Koulikoule, la ville tire l'essentiel de ses revenus de l'élevage, qui y est prospère, et de la vigne. Cette ville semble comme n'avoir aucun passé glorieux. Pourtant, située aussi proche de la route impériale, elle avait sans aucun doute dû vivre des moments forts, notamment à l'époque de la colonisation du Fastzeychadoo par Iztaill Moklaug. Mais tout cela ne semble jamais n'être que les hypothèses fantaisistes d'une bibliothécaire trop curieuse.

 

Les sites géographiques

Havrelle (Forêt)

 

                La forêt d'Havrelle est à éviter, elle est pleine de maléfices. Elle serait apparue en une journée soi disant.

   

Equipements et services

 

Dans ce chapitre nous allons décrire les différents équipements et services que peuvent rencontrer les aventuriers dans les terres héboriennes.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, voici les différentes catégories qui seront abordées dans de chapitre :

ü       les armes

ü       les armures

ü       les auberges

ü       le commerce

ü       entraînements et lieux particuliers

ü       joaillerie

ü       objets bizarres

ü       personnages

ü       potions et composants magiques

ü       taverne

ü       ustensiles

ü       usuriers

ü       services

 

Ces catégories ont été définies par le comité de rédaction du journal et si certaines de ces catégories sont suffisamment explicites certaines d’entre elles demandent plus d’explications.

 

La catégorie ‘les auberges’ correspond aux différents services que ces lieux, où les serveuses se doivent d’être avenantes et le tavernier jovial, proposent.

 

Le commerce correspond aux différents biens dont le commerce est légal dans notre pays (la vie d’aventurier ne nourrit pas toujours son Muffyr, surtout si les trésors se font rares, alors, il faut bien l’avouer, nous sommes tous des marchands occasionnels).

 

Entraînements et lieux particuliers concernent les services spécialement destinés aux aventuriers.

 

La catégorie personnages concerne les services que proposent par exemple les bardes d’Arvor.

 

Ces catégories ne sont pas définitives. J’attends vos propositions pour de nouvelles catégories ou changement de nom de catégorie, si celles proposées ne vous conviennent pas.

 

En attendant nous allons commencer dès maintenant à aborder une de ses catégories. Je vois là déjà certain d’entre vous qui commencent à être intéressés. Mais nous n’allons pas commencer par les armes et les armures, sujets qui vous auraient sûrement ravis. Non, nous allons vous parler des services. Pour cela, deux raisons : ces services sont indispensables aux novices et ils sont vite négligés par les vétérans. Donc voici les services les plus courants et les plus utiles.

 

Restrictions : V9

 

Le Fastzeychadoo s’attendant, malgré la trêve, à de nouvelles attaques de la part de son turbulent voisin, les voyages sont fortement perturbés et il est interdit de quitter le pays sans de bonnes raisons. De même, les entrées sont fortement contrôlées.

 

Engagement : V16

 

Dans certains temples, il peut vous être proposé des missions, voire des quêtes. Il est souvent d’usage que la motivation des aventuriers soit testée au travers de leur générosité. Aucun prêtre n’aurait cependant l’audace de prétendre vous envoyer en mission pour lui ramener quelques tiges de térébinthon ! Même si la forêt où pousse cet arbuste sacré est saturée de monstres cruels et sanguinaires, cela reste un simple travaille. Lorsque l’on s’engage envers un temple, il faut donc s’attendre à quelque chose de plus ardu, mais aussi fort probablement plus passionnant.

Néanmoins le fait d’acheter une demande d’engagement ne vous oblige nullement à accepter ce qui vous est proposé. Même si plusieurs quêtes ou missions vous étaient offertes, vous pouvez repartir sans en avoir accepté aucune. Bien évidemment, quelle que soit votre décision, vous devez considérer le prix de l’engagement comme une obole.

 

Les aventuriers

 

Dans cette partie tout est laissé à vos choix les aventuriers. C’est là que l’on trouvera la description des groupes d’aventuriers mais aussi des alliances et des guildes.

Les aventuriers souhaitant conter des anecdotes ou leur exploit auront leur page dans ce chapitre.

 

Liste des monstres tués  

                Cette liste a été effectuée à partir des données dont nous avons accès et sur les deux mois. Nous avons décidé d'établir cette liste en raison du fait que les aventuriers ont décidé de rendre notre cher pays plus sûr et ainsi, nous comptons rendre hommages à leurs actions.

 

Créatures

Nombre tué

Gaublens

1637 (+626)

Gnomens

585 (+108)

Chiens sauvages

269 (+23)

Squelettes

258 (+49)

Chats sauvages

201 (+14)

Balises des plaines

174 (+8)

Rats géants

123 (+41)

Gallious

99 (+8)

Loudébois

98 (+6)

Gerbeuses 

80 (+17)  

 

                Outre ces créatures, il y a eu aussi 89 gardes (+35), 87 orks des bas fonds (+24), 57 Potivores (+10), 50 pétéchialles (+29), 38 orks des cavernes, 36 barons rouges, 34 fantômes (+1), 32 gnoulls (+9), 28 cannifs, 25 hommes rats (+1), 24 glomers, 24 orks bétéfors, 21 cochons géants sauvages (+6), 19 orks ridés,18 pieds bleus,17 hulotetacolas,13 béholders, 13 okvelds, 13 beah bay (+1), 9 loufoques (+3), 8 araignées volantes (+3), 8 odéons, 8 ogres (+7), 6 Glyptopelles (+3), 6 bee scott, 5 parachutes des bois,5 éléphoignons, 4 crabbarostres, 4 racles rapières, 3 vampires (+1), 3 liches (+2), 3 balaises*,2 serpull, 2 zombies, 2 arène à venin, 2 basilics lézards,2 revenants 2 fourmix géantus, 2 ovoriens, 1 momie, 1 assassin, 1 gaublen garou, 1 mangoar, 1 crocodile à queue dentée, 1 dipoluxus*, 1mercenaire*; tués depuis le mois de Fenwick soit 3933 (+1034)créatures tuées.

 

* animaux ou créatures entrant dans le classement.

 

Liste des aventuriers morts

 

                Cette liste est également établie sur les deux derniers mois.

 

Les groupes ayant eu plus de 5 morts sont les suivants :

ü       Confrérie de Triskèle : 10 (+2)

ü       les Enfants de la porte 9 (+8)

ü       La fraternité de Shambrala* : 7

ü       Seigneur de douleur : 6 (+4)

ü       Les Paladins du Lac : 6

ü       L'Ost Vagabonde : 5

ü       Khazaad'Oren : 5

ü       Les Ménestrels de la nuit : 5*

 

Les groupes ayant eu quatre morts sont les suivants :

ü       les Hermines

ü       Les compagnons du crépuscule

ü       Les âmes errantes (+1)

 

Les groupes ayant eu trois morts sont les suivants :

ü       la main verte,

ü       les Melichrones

ü       Bregan d'Aerthe

ü       Chiens de guerre (+2)

ü       Chercheurs d'Argus (+1)

ü       L'ordre du loup blanc (+2)

 

Les groupes ayant eu deux morts sont les suivants :

ü       les Maîhaîhaîtres de la Mahane,

ü       les Loups du couchant,

ü       les Sasqwatch

 

Les groupes ayant eu un mort sont les suivants :

ü       les sœurs de la V,

ü       les Manticore,

ü       Edvige team

ü       Alliance

ü       Les Saints Chevaliers

ü       Licorne Bleu

ü       Main Pourpre

ü       Fils du Vent *

 

* nouveau groupe d'aventuriers dans ce classement.

 

                Il y a eu ainsi 100 aventuriers (+33) qui ont connu la mort durant depuis ce mois de Fenwick. Cela nous fait donc un rapport de 1 aventurier mort pour 40 créatures environs.

 

                Si certains d'entre vous pensent qu'il y a eu des omissions sur la mort de certains d'entre nous, ils peuvent toujours le faire savoir à notre moine copiste. De plus, je signale que les informations concernant les combats souterrains n'étant pas complètes du fait de la difficulté de la réunion de celles ci, nous vous prions de nous excuser pour certaines inexactitudes que vous pourrez trouver dans ces décomptes.

 

Renaissance de la GML

 

                La GML fut créée pour s'opposer à l'hégémonie de la guilde des sorciers d'And Al Liz et à la propagation du culte d'El'Nah d'Exotica. Au temps de sa splendeur, la guilde compta une douzaine de membres et puis, il y eu le schisme et la désertion de certains et, plus tard, l'abandon des autres si bien qu'à la fin, nous ne sommes plus que trois. C'est grâce à un flou juridique que la GML existe toujours. Si j'ai décidé de la ressusciter, c'est que j'ai très peu apprécié que certains des déserteurs d'hier jouent les gros bras en créant une guilde de mercenaires. Bien sûr, nous restons toujours opposés au culte d'El'Nah; bien sûr, il est de bon ton de s'apitoyer sur cette pauvre déesse si injustement condamnée et sur ses adorateurs, de pauvres MVA si gentils et amateurs de grosses bouffes. Mais, nous, nous les connaissons bien et nous savons ce qu'ils comptent mettre en œuvre pour parvenir à leur fin. D'après toi, pourquoi les incendies d'alberghosts n'ont-ils lieu qu'en pleine nuit?

 

Knot des Khazaad'Oren

Un nouvelle guilde : la guilde des cartographes

 

                La guilde des cartographes est née par la prise de conscience de certains guides divins à la suite des problèmes de déplacements en raison des restrictions. Nous avons alors pris conscience qu’il n’existe pas à ce jour de carte officielle du continent et de notre pays. Cela explique en partie les problèmes actuels de déplacement des aventuriers. Certains guides divins ont décidé de collaborer à la création d’une carte fiable et digne de ce nom destinée avant tout aux aventuriers, mais aussi aux marchands et voyageurs de tout genre. Elle compte actuellement huit membres et tous les volontaires voulant participer à cette noble tâche peuvent toujours me contacter.

 

Rengva Kasdorf de l’Ordre du Loup Blanc

Maître cartographe

 

Les évènements du continent

 

Dans cette partie nous allons voir tous les événements qui vont marquer l’histoire du pays. C’est là que vous trouverez l’évolution des relations avec l’Horrywanth, les programmes des candidats chérifs ainsi que les annonces officielles et officieuses.

 

Les évènements

 

Voici un résumé des évènements des deux dernières semaines de Fenwick. Ses Ces évènements vont être décrits par thème et non de façon chronologique. Ainsi il y aura un thème concernant l'Horrywanth, un sur les festivités religieuses et locales, etc.

Les thèmes actuels sont les suivants :

ü       les  nouvelles locales

ü       Batthe

ü       L'Horrywanth et la guerre

ü       Les débats politiques

ü       Troubles dans la capitale

 

Les nouvelles  locales

 

Guilde Héborienne des Banquiers

 

La guilde héborienne des banquiers vient de nous soumettre un communiqué estimé de la plus haute importance. Il est un fait que les responsables du gouvernement que nous avons pu consulter sur le sujet, sont entièrement d’accord avec le principe évoqué par l’omniprésente guilde. En voici donc la teneur :

 

De même qu’il n’était déjà pas possible aux personnes physiques ou morales ayant déjà un emprunt en cours d’en contracter un second, il ne sera désormais plus toléré que ces personnes effectuent des transferts de fond vers d’autres comptes avant d’avoir entièrement remboursé leur dette. Profitons en pour rappeler que les emprunts contractés par les aventuriers ne peuvent en aucun cas dépassé 10 000 drams.

 

Les voyages

 

La commission gouvernementale et les délégués des divers groupements et guildes de voyagistes seraient enfin parvenus à un accord concernant la libéralisation des voyages ainsi que l’obtention d’un taux préférentiel pour certaines catégories sociales, notamment les aventuriers. Ceux-ci pourraient donc éventuellement constater des changements chez leur voyagiste préféré et ce dans des délais assez brefs. Par la même occasion un effort particulier devrait être consenti pour les aventuriers qui souhaiteraient participer à la libération de Batthe.

 

La libéralisation des voyages semble s’annoncer sous les meilleurs auspices. Dédaignant de se faire interner dans un hospice pour aventuriers importants (un air en trop,  à notre avis) un premier groupe vient de s’offrir un voyage respectable, se rendant ainsi d’une traite d’une grande agglomération du centre du Fastzeychadoo jusqu’à la côte, dans un port célèbre et fort fréquenté.

 

Gageons qu’ils ne resteront pas les seuls et seront rapidement rejoints par de nombreux groupes désireux de se rendre rapidement à destination. En effet le nouveau taux pratiqué par les voyagistes, uniquement à l’intention expresse des aventuriers, défie toute concurrence ! Pour un aventurier, il devient dès à présent plus rentable de voyager que de faire porter un paquet. Même dans d’autres pays, où les taux ne sont pourtant pas descendus aussi bas qu’au Fastzeychadoo.

 

Plus fort encore, les voyagistes semblant avoir fortement pris conscience du marasme dans lequel le Fastzeychadoo tendait à s’enfoncer ces jours-ci, une promotion féroce est proposée à tous les volontaires désirant se rendre à Batthe. Il est néanmoins souligné qu’en raison de l’état de siège de la bourgade, il ne faudra pas s’étonner que ces voyages là soient contraint et forcée de ne se terminer qu’aux abords de la zone de combats et non pas à l’intérieur même de l’agglomération, comme c’est habituellement la règle.

 

Inquiétude dans la noblesse

 

Quelques nobles familles sembleraient dès à présent fort inquiètes ! En effet, certains de leurs membres se seraient rendus dernièrement à une sorte de colloque champêtre, une rencontre informelle mi détente mi affaires, organisée dans le plus grand secret dans la région de Batthe ! Toujours est il qu’au jour d’aujourd’hui, les participants auraient dû, pour la plupart être rentrés depuis longtemps. Mais il nous est apparu comme impossible de savoir avec certitude si le prétendu colloque devait s’être achevé au moment où commença le siège de Batthe.

 

Batthe sous la menace des gaublens

 

Quelques voyageurs se sont fait l’écho d’une grande inquiétude concernant le siège de Batthe ! En effet quelques chasseurs traquant leurs proies dans les vastes plaines de la Grande Prairie n’auraient point manqué de remarquer cette nappe suspecte d’un étrange brouillard se dirigeant immanquablement mais subrepticement vers la bourgade assiégée. Quelle nouvelle menace s’apprête donc à frapper le malheureux bourg de Batthe ? En tout cas, il semblerait que cela ait pour don d’encourager les hargneuses créatures à peau verte qui semblent actuellement recevoir de nombreux renforts. Il ne faudrait pourtant pas se montrer aussi pessimistes, mais nous ne savons quelle mauvaise langue a émis l’idée sotte et grenue que cette étrange nappe brumeuse ne pouvait qu’être l’œuvre d’une horde de puissants et maléfiques shamans gaublens. Nous ne pouvons décemment nous ranger à cet avis et considérer l’avenir sous un jour aussi sombre, surtout en l’absence de quelque renfort que ce soit pour le bourg, mais c’est une éventualité à ne pas négliger.

 

 

Des rumeurs affirment que la nappe de brouillard se dirigeant vers la bourgade assiégée de Batthe aurait finalement livré les renforts attendus aux assiégeants. D’autres rumeurs s’y opposent et soutiennent que de courageux aventuriers auraient enfin décidé de porter secours aux assiégés et d’affronter témérairement l’invincible armada de gaublens et autres créatures. D’après ce que nous savons, il ne s’agirait d’ailleurs pas de simples rumeurs, puisque les Vifs Argents y ont effectivement affronté une petite partie des créatures assiégeant le site. Mais il semble d’ores et déjà qu’il faudra bien plus que leurs efforts pour libérer Batthe. Pour les voyageurs empruntant la route royale et ayant l’occasion de tourner leur regard vers le nord, le spectacle des noires fumées de plus en plus denses s’élevant vers le ciel et assombrissant la contrée n’en reste pas moins des plus inquiétants.

 

Quant au siège lui-même, il est en passe d’atteindre une phase critique ! Les armées de gaublens en présence sembleraient dès à présent maîtriser la situation et se montreraient comme étant en position de régler définitivement le conflit… à leur avantage ! Et ce malgré les tentatives sporadiques de renforts minoritaires cherchant à rejoindre les Batthois assiégés ! On nous signale pourtant que plusieurs groupes d’aventuriers seraient sur place, mais il ne semble pas pour l’instant que les assiégeants paraissent vraiment s’en soucier.

 

 

Les nouvelles de Batthe se font de plus en plus rares. Cependant il semblerait que les groupes d’aventuriers ne dédaignent pas outre mesure l’offre des voyagistes pour s’y rendre. D’après des voyageurs ayant soit disant partagé le même métachariot, ceux qui descendirent à proximité de la bourgade assiégée n’avait pas peu fière allure mais semblaient tellement sûrs d’eux que l’on ne pouvait que penser qu’il s’agissait là d’une belle bande de fanfarons ! Néanmoins plusieurs des voyageurs purent les voir s’avancer vers les champs de bataille sans trembler et avec une grande assurance.

 

Pourtant, d’après ce que nous sommes arrivés à savoir, le rythme des combats, là bas, ne décélèrerait guère. De noires fumées s’élèvent d’ailleurs toujours avec persistance dans le ciel trouble rendant la vue de Batthe et de ses alentours obscure. Des chasseurs témoignent également avoir vu plusieurs importantes hordes de gaublens à l’air fanatique et plutôt bien armés se dirigeant vers le Westé de la Grande Prairie. D’autres prétendent avoir aperçu ce qui ressemblerait à un campement de peaux vertes, quelques randoms au Nord du relais de la Kricquette.

 

Les assiégés ont pourtant réussi à nous faire parvenir un nouveau message, par l’intermédiaire d’un nouvel odéon amoureux dressé. Mais la jeunesse et l’inexpérience du délicat animal nous laissent sombrement à penser qu’ils ne doivent plus guère en avoir beaucoup d’autre à leur disposition. Rappelons tout de même que ce sont bien les odéons qui permirent jadis à Zehmanchotmor de sortir victorieuse du siège horrywanthais. Espérons qu’il en soit de même cette fois ci pour la bourgade de Batthe. Car si, d’après le message reçu, les vivres ne sont pas près de leur faire défaut, il semble néanmoins que chaque jour les assiégés se voient obligés de céder quelque peu de terrain. Ainsi, hier, c’est une nouvelle grange qui est partie en fumées et le territoire contrôlé par les habitants de la bourgade se rétrécit inexorablement, tel une peau de chagrin.

 

Les gaublens brûleraient ils leurs morts ? ou plus probablement détruisent ils ainsi des constructions humaines annexes parsemées entre champs et prairies ? à moins qu’ils ne commencent déjà à célébrer leur future proche victoire par de nombreux feux de joie. Plusieurs voyageurs n’ont pas manqué d’en remarquer plusieurs, notamment au Sud de la Grande Prairie et au Frais du chemin conduisant jadis à Batthe. Certains se permettent même de pronostiquer que l’on devrait, aujourd’hui, constater d’encore plus belles flambées. Certains beaux parleurs ne manquant pas d’audace, allant même jusqu’à assurer que ce ne sont pas leurs morts que brûleraient les gaublens ! mais bel et bien les resticules de leurs adversaires, afin que ceux-ci ne reviennent point hanter leurs nuits !.

 

Harangue de Huon

 

                Certains m’auront peut être déjà vu à Kottho et c’est désormais de la place publique de Beerh Muda que je vous demande à tous d’œuvrer pour la libération de Batthe. En effet, le siège de ce bourg perdure et ceci malgré la présence de groupes illustres et sûrement plus puissants que le mien. Je rejoins donc Rengva Kasdorf dans son appel : il nous appartient à nous, aventuriers libres de nos destinées, mais aussi à la population, de nous regrouper et d’aller affronter les gaublens assiégeants. Lors de mon récent passage à Kottho j’avais rencontré certains citoyens qui semblaient prêts à venir se battre pour la libération de Batthe, il n’y a donc aucune raison qu’il n’y en ait pas ailleurs dans le pays.

                Je viens de prendre la décision de courir sur Batthe et ceci dès demain à l’aube. Je stoppe donc mon enquête en cours sur un complot de l’Horrywanth. Je contacterai dès demain les membres de la Fraternité de Shambrala ainsi que ceux des Crapouillots pour essayer de mener des actions concertées.  Mon appel se lance aussi vers notre chériff pour qu’il prenne la situation au sérieux en nous aidant à financer une action de grande envergure contre les assiégeants.

                Cette libération doit être une action précise et collective ; elle restera ainsi dans l’esprit des générations futures comme un magnifique élan de générosité envers ceux d’un même pays. C’est ainsi que nous préserverons l’unique dogme dont tout être a besoin : liberté !

 

                Auditeurs du Don des Nouvelles ou lecteurs du Kottho Journal, citoyens de Beerh Muda, voyageurs et commerçants itinérants de tous genres, bardes de tous horizons, vous avez la responsabilité de porter ce message le plus loin possible ; qu’il sonne un glas aux portes même de la citadelle de l’infâme Creepty II.

 

                Quant à la rumeur de l’appel d’Agalandor et Téniquetil vis-à-vis des aventuriers et plus particulièrement de moi, auquel le dernier Don des Nouvelles fait allusion, je n’ai toujours rien vu venir. Et pourtant, cet appel je l’attends.

 

HUON, leader du groupe La Main Pourpre

 

Réponse de la capitale aux demandes de soutien de Batthe

 

Suite aux insistantes allégations auprès du gouvernement, de la part de bon nombre d’aventuriers, parmi lesquels nous ne citerons pas Huon, une réunion plénière entre les Grands Prêtres et le Grand Conseil des Villes envisagerait l’envoi de prêtres dans la région de Batthe pour apporter soin et réconfort aux aventuriers qui se seraient précipités au secours des Batthois et des Batthoises.

 

Mais déjà il se raconte qu’une poignée de vaillants prêtres auraient décidé de devancer l’appel officiel et de se rendre sans attendre dans les environs de Batthe afin d’y soigner les aventuriers mal en point. Grand mal leur en auraient pris, sans escorte, ils risquèrent le pis. Certains tiendraient déjà pour acquis, celui que ces trois prêtres, par trop téméraires, s’en seraient fait joyeusement massacrer avant même d’avoir pu le moindre blessé soigner ! Se rendre sans escorte dans de telles contrées semble bien entendu toujours aussi risqué.

 

Aussi, en haut lieu, il est sérieusement envisagé que les prêtres qui seront envoyés là-bas ne voyageront pas par leurs propres moyens et, une fois à destination, devront y séjourner en un endroit sur. Du moins relativement. Il est donc fortement recommandé aux aventuriers déjà sur place de maintenir un minimum de garde au relais de la Kricquette. Il est même suggéré qu’au moins un groupe d’aventuriers y séjournât en permanence, même si ce n’est qu’à tour de rôle.

 

Ensuite, dès que les prêtres seront sur place, ils s’occuperont gratuitement et sans relâche de tout aventurier nécessitant leurs soins éclairés. Concernant les prêtres massacrés, il est promis une récompense substantielle à qui ramènera leurs resticules. Mais l’espoir de les retrouver s’amenuise de jour en jour, les gaublens semblant avoir finalement compris que détruire ses étranges objets pouvait permettre de ne plus jamais se retrouver face à l’ennemi que l’on venait d’achever.

 

Les débats politiques  publics se multiplient

 

Voici le débat qui a eu lieu à Kottho et qui nous est reporté par l’un des participants, Huon de La Main Pourpre

 

Voici donc enfin les paroles que prononça un certain HUON lors du grand débat politique ayant eu lieu à Kottho. Répondant ainsi à d'ignobles allégations, le puissant barbare s'exprima en un langage plutôt rude et franc, mais fort poli. Ce qui eut le don de surprendre beaucoup de monde. D'autant que dans l'affaire, sans doute porté par une foi inébranlable en les faits qu'il énonçait, il fit preuve d'un certain charisme, clouant ainsi le bec à ces présomptueux beau parleurs que sont Agalandor, Téniquetil et Lizonbobé. Certains auront même remarqué plusieurs ravissantes femmes qui semblèrent plus ou moins se pâmer au son de cette voix mâle. Mais, auparavant, Huon avait dû répondre de pied ferme aux politocars imbus de leur futur succès : « Les tares des aventuriers ?!!!! Mais qui êtes vous donc, vous qui restez assis à imaginer des solutions inapplicables aux problèmes qui existent ? Vous accusez les aventuriers, dont je fais partie, d'avoir causé des dommages ! Qu'avez donc concrètement à nous reprocher ? Dormir à la belle étoile ? Aider les commerçants locaux dans leurs affaires ? Tuer les monstres qui grouillaient aux alentours de la Route Royale au péril de nos vies et de nos âmes ? Alors je mets au défi quiconque - et, là, l'immense guerrier barbare toisa longuement la foule - de nous accuser de forfaiture ou de larcins et encore plus de le prouver. Ceci étant dit, vu que personne ne semble poser les bonnes questions lors de ce débat, je vais les poser : Quelles sont vos idées pour défendre notre beau pays qu'est le Fastzeychadoo (sic) contre le mal qui semble s'y imprégner et contre l'Horrywanth ? Vous proposez de construire un mur ? Bravo... et avec quel argent ? Et ce mur bloquera-t-il une attaque maritime, ou aérienne, voire souterraine ? Quant aux espions, qu'avez vous prévu de faire ? Vous proposez d'attaquer l'Horrywanth de front ? Et avec quelle armée ? Surtout si vous partez du principe que les aventuriers sont la lie de ce pays, trouverez-vous assez de soldats pour combattre et assurer la logistique ? Un autre propose de voyager... C'est déjà ce que nous pouvons faire et j'ai l'impression que ces nouvelles lois ne serviront qu'à enrichir de riches armateurs...» Tentant alors de moucher celui qu'ils considéraient indubitablement comme un impertinent morveux, les trois imbus s'allièrent afin de le déstabiliser, l'insultant des pires noms d'oiseaux qu'ils croyaient avoir l'heur d'être les seuls à connaître... mais ne firent que déclencher un rire gras et moqueur au coeur de l'impressionnante montagne de muscles. Et aucune phrase pertinente, encore moins la moindre pensée digne d'être seulement retenue un instant, ne sortirent de leur esprit étroit embué par une inextinguible soif de pouvoir. Huon les fit alors taire avec ce que nous ne pouvons considérer autrement que comme une répartie bien sentie... Même s'il ne semblait pas tout avoir compris des subtilités subtiles de la politique ! « Au lieu de converser autour de tasses de thé, vous feriez mieux de chercher à savoir pourquoi ! Pourquoi, alors que l'élection du nouveau chériff se prépare activement, notre chériff actuel Phlache est tombé soudainement malade, ne pouvant ainsi plus s'exprimer ni présenter un bilan de son mandat qui est somme toute très bénéfique au vu des résultats obtenus contre l'Horrywanth notamment. Alors je le dis haut et fort ! Si vous désirez que le bien continue d'exister, ne dites pas non aux aventuriers qui sillonnent vos routes ! Si vous voulez que l'ordre persiste, que les ennemis horrywanthais soient tenus en respect hors de nos frontières, si vous voulez la prospérité pour vos commerces, si vous voulez voir vos enfants grandir avec joie, alors revotez pour l'actuel chériff Phlache. Vous avez déjà vu ses actions et je préfère croire en du concret plutôt qu'à d'obscurs politiciens animés de sombres projets !»

 

Une vague d'applaudissements souleva alors la foule avec enthousiasme. Puis il reprit : «Toute personne ayant des infos sur la curieuse maladie de notre chériff sera récompensée en fonction de l'importance de son aide. Toute personne ayant besoin de notre aide sera la bienvenue, soit à nous contacter, soit dans notre groupe. Nous serons basés sur Kottho pendant encore quelques jours avant de descendre vers Ankhoch. Longue  vie au Fastzeychadoo (sic) ! » HUON de La Main Pourpre fut alors longuement applaudi par l'assistance. Et ce n'était pas peu dire, car l'immense place était noire de monde... et les voies y menant fort encombrées. Même les rues avoisinantes regorgeaient de badauds râlant outrageusement de ne pouvoir assister au débat ! Le puissant barbare fut non seulement applaudi pour ce qu'il avait dit, mais encore pour l'effort magistral qu'il avait dû fournir pour atteindre une telle éloquence, pour l'intense effort spirituel que cela avait dû lui demander, même s'il s'était fait aider par ses compagnes et compagnons de La Main Pourpre, et encore pour son humble pertinence, même si parfois il devait se retrouver à côté de la conjoncture réelle. Il fut également et copieusement applaudi pour l'effort et la performance qu'il accomplit en essayant de prononcer à deux reprises le difficile nom de notre beau pays. Peu de ses congénères s'y risquent, la plupart se contentant de parler "du pays". D'autres aventuriers suivront-ils son exemple afin de défendre l'honneur du Fastzeychadoo ? Afin de remettre à leur place ces politiciens prétentieux ? Nous rappelons que le Fastzeychadoo est un pays démocratique et qu'il n'est point interdit d'improviser une estrade afin de mieux faire entendre ce que l'on pourrait avoir à dire ! Qu'on se le dise !

Huon, de la Main Pourpre.

 

Troubles dans la capitale

 

Exclusif ! Echange de boule de feu en plein Zehmanchotmor !

 

De notre envoyé spécial Albert Londres :

 

L'après midi du 18 Mackwik, un combat bref mais intense a opposé un groupe d’aventuriers non encore identifiés à une dizaine de spadassins non identifiés eux aussi au beau milieu de Zehmanchotmor. Cet affrontement a particulièrement marqué les esprits des témoins, car ce ne fut pas le fracas des armes qui a troublé le calme de la capitale mais les sifflements et détonations de nombreuses boules de feu ! La garde de Zehmanchotmor a relevé au moins 4 impacts de boule de feu sur les lieux du drame dont au moins une d’assez forte puissance. L'une d'entre elle a d'ailleurs partiellement détruit l'enseigne de la taverne Pehrnô. Par chance aucune victime n'est à déplorer.

Il n'a pas été possible à l'heure actuelle de préciser comment l'altercation a commencée. Certains témoignages -non encore confirmé- semblent néanmoins indiquer que le groupe d'aventuriers se serait porté au secours d'une personne dont l'identité n’a pu être établie et serait ensuite parti à la poursuite des assaillants. Un détachement de la police scientimagique a été envoyé en renfort pour enquêter sur cette affaire.

Tout de suite une première déclaration du capitaine Lestrade de la garde de Zehmanchotmor:

A.Londres: - Bonjour, capitaine, pourriez-vous nous éclairer davantage sur cette affaire ?

Cpt Lestrade: - Et bien, créfieu, vous comprendrez que je ne peux faire aucune révélation risquant de compromettre l'enquête. Par contre ce que je peux vous affirmer, c'est que contrairement à ce que certains individus sournois et quelque peu diffamateurs ont pu dire, la garde était bien présente au moment du forfait.

A.Londres: - Tout à fait, j'ai ici le témoignage de 3 gardes, qui étaient en train de, je cite, "prendre le Kordial" à la taverne Pehrnô.

Cpt Lestrade: - Hemm, heu oui, un client s'étant plaint de la qualité des boissons fournies dans ce débit, ils étaient en train de vérifier ses dires et ont pu constater qu'ils n'étaient pas fondés.

A.Londres: - Quelle conscience professionnelle ! La garde de Zehmanchotmor est vraiment dévouée au bien-être de ses concitoyens…

Cpt Lestrade: - Heu, oui, oui, revenons-on à l'affaire qui nous préoccupe. Sachez que force restera à la Loi et que des malfrats ne pourront en aucun cas faire la loi dans notre belle cité, créfieu! L'affaire est d'ailleurs suivi de près en haut lieu.

A.Londres : - Pour un fait divers comme celui-là? Même les armes utilisées étaient peu conventionnelles, c'est assez surprenant. La guerre larvée avec l'Horrywanth doit, je pense, retenir leur attention. A moins que vous ne suggériez qu'il y ait des ramifications politiques à cette affaire… Ou bien des réseaux Horrywanthais y seraient-ils mêlés ?

Cpt. Lestrade : Heuuu, pas de commentaire. Excusez-moi, je dois diriger l'enquête."

Les faits

L’impressionnant et spectaculaire échange de boules de feu qui eut lieu hier en la capitale semble plus que fort probablement lié à la présence, voire à la disparition de l’émissaire d’une grande école de magie du Grand Archipel, dont nous vous avions récemment parlé et qui a bien été aperçu en la célèbre cité de Zehmanchotmor. Cette personne semble effectivement ne jamais s’être présentée aux Lueurs du Goroth, la guilde vendant les célèbres mais controversés livrets du mystérieux Zara Toundra, où elle avait pourtant pris fermement rendez-vous avec plusieurs de ces dignitaires. Un scribe des Tours d’Hébor aurait même été aperçu sur les lieux, déjà en train de recueillir les impressions de divers témoins, alors que notre confrère arrivait à peine à proximité. D’autres personnes, notamment des membres du guet, semblaient également poser beaucoup de questions.

Une seule chose semblerait à peu près certaine, au temps qu’il est, c’est que tous les antagonistes de cette échauffourée semblent bien tous plus ou moins s’être enfuis vers le ponant, soit en traversant le quartier du Panthédral, soit par les ruelles des faubourgs. Pourtant certains témoins semblent prétendre avoir aperçu des déplacements suspects au sein même des grandes artères de notre immense agglomération. Toute information, même imprécise, à ce sujet, sera donc la bienvenue.

 

Troubles dans la capitale

Alertés par une procession de fidèles paniqués, le guet et la garde royale ont tenté de procéder à l’interpellation d’une petite trentaine d’individus plus que louches et fort suspects rôdant entre les quartiers frais et vers frais de la ville nord de Zehmanchotmor et le temple. A première vue, il semblerait que ce rassemblement inquiétant puisse relever d’une organisation bien étudiée et que d’efficaces guetteurs furent disposés, judicieusement aux endroits stratégiques ou bien que les malandrins eussent disposé de complicité au sein même du guet. Cette dernière hypothèse s’avèrerait hélas encore bien plus inquiétante pour notre tranquillité.

Quoi qu’il en soit, les hommes dépêchés sur le terrain, plus d’une bonne centaine au total n’ont pu qu’admirer le fond des basques des plus lents des forbans.

 

L'Horrywanth et la guerre :

 

Par Gimli Gloïn, correspondant de guerre

 

Les aventuriers interviennent, confirmation

 

Un groupe d’aventuriers, dont je ne révélerais pas le nom pour sa propre sécurité, a récemment réuni des preuves accablantes, au péril de leur vie, démontrant l’implication du capitaine des gardes de Beerh Muda dans l’espionnage de l’Horrywanth dans notre beau pays. Présentant ces preuves aux autorités concernées, le capitaine a cependant réussi à prendre la fuite. Voilà une confirmation importante de l’implication des groupes d’aventuriers dans la lutte actuelle contre l’Horrywanth et notamment ces espions à l’intérieur même de notre beau pays.

 

Poème venant d’Horrywanth

 

C’est avec une joie mitigée que nous vous déclamons ce poème qui nous fut transmis par un auteur anonyme en ces quelques vers, emplis de triste inquiétude, il nous fait part de sa détermination et de la volonté ardente de ses compagnons à accomplir leur mission N’étant pas sûrs d’avoir tout compris, nous ne nous sommes donc point permis d’y changer le moindre iota mais trève d’insipides discours, le temps est grave, écoutez plutôt

 

L’Horrywanth, telle était notre destination

Pays de désolation aux mais d’une dynastie de tyrans,

N’ayant cesse de terrorise sa population,

De spolier de leurs biens ses habitants

 

Creepty, ce nom qui plus d’un fait frémir,

Arracha néanmoins à mes hommes un léger sourire,

Leurs familles par ses sbires ont été décimées,

Mais l’heure de la revanche a peut être sonnée

 

Malum, Horror, Daemon, Waterdipp,

Autant de villes policées,

Où pas un quidam, mot ne pipe,

Craignant à un questeur d’être dénoncé

 

La quiétude des cieux y est par le vol de dragons obscurcie,

Faisant frissonner parmi les miens même les plus endurcis

Seules les hordes de gaublens armurés,

Sillonnant routes et chemins,

Semblent, ici, terrain de jeu trouver

Pour commettre exactions et coups de main

 

Mais de tout cela nous avons décidé de faire fi,

Et de respecter le serment qui nous lie

Pour le meilleur et pour le pire,

Que cette mission nous mène à la gloire ou tombeau,

Quel que soit notre avenir,

Nous défendrons nos valeurs par monts et par vaux.

Les débats

 

Le chapitre concernant les débats sera un échange entre les différents aventuriers sur les thèmes brûlants du moment.

 

J’attends donc vos propositions en ce qui concerne les débats bien qu’il semble que plusieurs d’entre eux pourraient déjà être lancés comme par exemple El’Nah est-elle une déesse maléfique ? La guerre va-t-elle éclater et que comptons nous faire dans ce cas ?

 

Les débats qui seront traités dans ce chapitre peuvent ne durer que deux numéros du journal (ouverture du débat et réponse finale) ou ne jamais avoir de fin. Tout cela dépendra de vous et de vos intérêts pour les sujets débattus.

 

Enfin, il y aura dans cette partie des sondages réguliers sur vos opinions ainsi que sur le contenu de ce journal qui doit devenir le vôtre.

 

SONDAGE 3 : Batthe et les critiques contre les aventuriers

1 - doit on intervenir à Batthe (nous, les aventuriers) ?

 

Oui

Non

 

2 – doit on coordonner nos efforts pour la libération de Batthe ?

 

Oui

Non

 

3 –comment aider les citoyens de Batthe?

 

Faire vos propositions

 

4 - Doit on prendre position vis-à-vis de ceux qui dénigrent les aventuriers?

 

Oui

Non

 

5 – Si oui, comment doit on réagir ?

 

Question ouverte.

 

Rédacteur

Rengva Kasdorf

 

PS :

                Une dernière chose avant de vous quitter, le moine copiste me fait parvenir une dernière requête. Il souhaite que tous les textes que vous allez nous faire parvenir soit, si possible, au format lisible par Word à l’adresse mail suivante :

 

Christophepallier@voila.fr

 

Ou pour les parchemins à l'adresse suivante :

Pallier Christophe

18 rue Paul Carle

94600 Choisy le Roi

Quant au moine correcteur, il demande à tous les rédacteurs d'articles du journal de faire en sorte de réduire les erreurs de frappe et autres au maximum. Pour les moins bons d'entre nous, moi y compris, n'hésitez pas à avoir recours au soutien d'un word, les words étant en général bon en orthographe (en orthographe mais pas en grammaire).

 

Remerciements :

 

Pour ce troisième numéro du journal de Kottho, je tiens à remercier personnellement la participation des personnes suivantes :

·         Maître Kator

·         Huon de la Main Pourpre

·         Knot des Khazaad’Oren