Tournoi d'Archerie des Fils de Shanz



 

Compte-Rendu de la finale du 6 de Mackwik


 
    Certes les Cérémonies d'Ouverture de la Finale du Tournoi de la Guilde des Fils de Shanz ne furent pas aussi grandioses que celles qui eurent lieu dans le cadre exceptionnel de ces dernières fêtes d'Inti, mais elles n'avaient pas grand chose à leur envier.
    C'est près de deux cent trompes et trompettes qui réveillèrent les habitants de Zehmanchotmor en ce 6ème jour de Mackwik. À travers rues et ruelles se propageaient ces sons vivifiants, telle une rumeur joyeuse. Rapidement archers, arbalétriers et spectateurs répondirent à l'appel et se retrouvèrent sur l'immense esplanade de la cité.
    Une bonne partie du public s'était déjà installée, afin de se réserver les meilleures places, lorsque Phlache, notre Chériff, apparut à la tribune officielle accompagné du Sultan Opale II d'Assamharaa et du Grand Carquois, le responsable de la guilde des Fils de Shanz. De nombreux gardes du corps semblaient veilleur sur eux.
    À présent, le Tournoi des Fils de Shanz, premier du nom, pouvait s'ouvrir. Les musiciens interprêtèrent aubades et ballades avant que ne fussent présentés au public et aux concurrents les prix à remporter lors de cette prestigieuse journée. Un métachar magnifiquement orné fit le tour de l'Esplanade. L'Arc de Shanz y était magnifiquement mis en valeur ainsi que le Trait de Platine offert par le Sultan Opale invîté spécial de notre Chériff et de la Guilde des Fils de Shanz. Les trophées furent longuement acclamés et, si le célèbre arc semblait plutôt terne, le Trait de Platine rayonnait de mille feux.
* * *

    L'aube était encore fraîche quand les 78 finalistes se préparèrent sur les divers terrains d'échauffement bordant le champ de tir de la Grande Esplanade. On annonçait la présence de 56 archers et 22 arbalétriers, représentant ce que le Fastzeychadoo compte de meilleur dans le domaine de l'archerie. Dix-huit groupes d'aventuriers seraient représentés-là, par l'intermédiaire des 24 concurrents qu'ils avaient qualifiés dans différentes épreuves éliminatoires. Certains d'entre eux présentaient les stigmates de quelques douloureux combats, comme Eléonore, la Reine des Archers, mais surtout Ignominis, son compagnon des Ménestrels de la Nuit déjà fort peu avantagé par son physique et son hygiène, ou encore Fiacre, le Baron. Les uns affinaient les réglages, pendant que les autres se concentraient...
    Nous nous sommes approchés pour recueillir leurs propos. Loup Gris "Flèche d'argent", du groupe Le Triskèle, est un homme de bronze à la peau burinée par les rayons d'Inti, un nez légèrement arqué et une longue chevelure grise ornée de deux tresses descendant sur ses épaules. Une forme de sérénité émane de ce fils de Fenwick, qui aborde pourtant la finale avec de sérieuses blessures :
    - Un pronostic ? Et bien je pense qu'une dizaine de finalistes a sa chance. Ensuite çà devrait se jouer à peu de chose, la forme du jour, un soupçon de réussite et la bienveillance d'Oman. Pour ce qui me concerne, j'essaierai de me concentrer et de m'appliquer au mieux pour représenter dignement mon groupe et mon pays.
    À la même question, Kiriko "la furtive" compagne noire des Fils du Vent, répondit avec son expression enjôleuse et maligne :
    - Je vis à l'instant présent, le Vent guide ma destinée et mes flèches. Les pronostics, je laisse ça aux spécialistes...
    Représentant les Loups du Couchant, Aresius tripotait nerveusement son vieux briquet à amariz et semblait soucieux :
    - Je me fais beaucoup de soucis pour mes amis, et je crois que j'aurais préféré être avec eux aujourd'hui.
    Le jeune homme se détendit un instant, tandis que notre conversation se poursuivait.
    - Avez-vous quelque chose à déclarer avant cette finale ?
    - Et bien, j'espère remporter le premier prix, qui me serait bien utile en prévision de la tâche qui attend mon groupe... J'espère que tout se passe bien pour eux en ce moment d'ailleurs !!
    - Je suis sûr qu'ils pensent à vous également. Un pronostic ?
    - Les meilleurs archers du tournoi précédent sont à surveiller bien entendu, notamment Fiacre!! Au cours d'une soirée bien arrosée au Relais Lagoutt, nous nous étions donné rendez-vous à Zehmanchotmor pour la finale...C'est maintenant chose faite!! Que le meilleur gagne!! Sinon, Eléonore risque de l'emporter bien sûr, mais de nombreux concurrents me sont inconnus et je ne pourrai donc avoir un avis objectif.
Une voix familière résonna alors derrière lui :
    -Salut Aresius ! Mes condoléances pour Snake ! Je croyais que tu étais mort, toi aussi?!!
    Il s'agissait bien du fameux Fiacre, Baron des Archers et porte-discours des Babel XVII, qui venait saluer son ami. Nous entreprîmes alors de nous enquérir de son état de santé, sans toutefois oser lui proposer une déclaration :Fiacre aborde ce tournoi à 200%, et ne fera pas de déclaration publique.
    - Je ne peux pas croire que vous n'ayez rien à dire...
    - Fiacre va humilier Eléonore devant la grande scène héborienne, de façon à ce que l'on n'entende plus parler de l'arc Touros sur Hébor.

    Se retournant alors vers Arésius, un peu comme s'il comptait bien que ce fut pour une autre raison, inavouable :
    - Pour étudier l'importance du calme et de la sérénité dans le corps à corps...
    Mais nous préférâmes alors nous diriger vers d'autres concurrents... Dans sa tunique jaune rayée d'orange et assortie d'une cape verte qu'elle arbore fièrement, la Duchesse des Archers, Khalin, nous accueillit avec son habituelle espièglerie :
    - La garde ferait bien d'être un peu plus vigilante, j'ai remarqué un certain nombre de pickpockets à l'oeuvre. Je n'aimerais pas que les spectateurs venus nous soutenir soient complètement dépouillés à la fin du tournoi.
    Il était un fait que la garde semblait bien plus vigilante à l'égard de la tribune d'honneur... Interrogée sur l'issue du tournoi, l'amarillette des Chercheurs d'Argus répondit :
    - C'est difficile à dire, je n'ai pas vu les autres tournois éliminatoires. L'élite se trouve réunie et cette fois je n'aurai plus l'atout de la surprise. Cependant je devrais arriver à défendre mon titre et, si les Dieux le veulent, battre Eléonore.
    Ayant ensuite décliné son invitation à une partie de dés, nous laissâmes Khalin se mettre en quête d'autres partenaires, pour poursuivre notre revue des finalistes. Seul qualifié de Licorne Bleue, Gloïn Languedor lissait sa longue et fine moustache :
    - Si je n'étais modeste, qualité propre aux nains jaunes, je me verrais bien en haut du podium. Dommage que l'arc de Shanz ne soit pas une arbalète !
    Le laissant vérifier une nouvelle fois le mécanisme de son arbalète, nous abordâmes Morwënna Perlenoire, l'intimidante archère word des Manticores :
    -Avez-vous quelque chose à déclarer avant cette finale ?
    - Oui, je souhaiterais saluer ici ma soeur Emeldiz et tous mes autres camarades des Manticores, qui ne seront malheureusement pas présents à Zehmanchotmor aujourd'hui. Merci de leur soutien !
    - Quel est votre pronostic ?
    - C'est vraiment un tournoi de haut niveau. Par exemple, Eléonore, malgré le handicap de ses blessures, s'est qualifiée haut la main. Mais je ne connais pas assez la valeur de chacun pour me risquer à un pronostic.

    Nous apercevant sur la lice, le jeune quadruman du Clan de la Lune Rose s'approcha, suivi de son compagnon nain jaune :
    -Oui, j'ai une déclaration à faire, avança Norton, mais elle s'adresse à Mou Shoun. Si vous la voyez, dites-lui bien que je regrette de ne pas l'avoir invitée à nous suivre. Elle me manque, et je prie Indy chaque jour pour qu'elle soit en vie et que nos chemins se rejoignent...
    Figolu s'interposa impérativement :
    - Le vainqueur sera de petite taille, et vêtu de jaune, croyez-moi!
    - Je vois que votre capel s'est orné d'une plume depuis les Joutes du Millénaire. Cela a t-il une signification ?
    - Bien sûr, Nelfort. Je trépassais tantôt au cœur d'une montagne, qui n'a de cool que le Bama, et je suis en mesure d'affirmer aujourd'hui que je préfère l'onde d'ici à l'eau de là !

    Osant le Pihre, nous avons abordé Foeghus, l'arbalétrier nain des Messagers du même nom :
    - Un serpent géant m'a fait don de cette arbalète. Il est certain que cela a une signification...
    Il nous est, hélas, impossible de vous relater les propos de tous ces vaillants archers ou arbalétriers que nous avons approchés, de près ou de loin, d'autant que les trompes de Stasch annonçant le début des épreuves résonnaient déjà...
* * *

    Le premier tour était prévu pour mettre les concurrents en situation de compétition, sans pour autant les mettre réellement en danger. Comme lors des éliminatoires, il s'agissait de placer un trait sur trois dans la cible, située à 50 pas pour les archers et, bien sûr, 20 de plus pour les arbalétriers. La plupart des tireurs franchit ce tour d'échauffement au premier essai. Il en fallut pourtant un deuxième à Go-Intoo, Gôôl, Fairyinn, Isgarran et Rhud. Le tavernier Lacuite, ayant apparemment fermé son établissement tard, hier soir, à Hanaconda, fut le seul à ne pouvoir renouveler ce qu'il avait fait aisément lors des éliminatoires.
    Au deuxième tour commençaient les choses sérieuses : les concurrents allaient tirer à tour de rôle, trois volées de trois flèches, tâchant d'en placer le plus possible dans la cible. En effet, seuls ceux qui marqueraient le plus grand nombre de points pourraient continuer l'épreuve, où l'on reculerait la cible de cinq pas à chaque tour, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que dix. On s'attendait à voir rapidement de nombreuses éliminations, mais 64 concurrents placèrent leurs 9 traits dans la cible, abandonnant ici les orks Go-Intoo et Dhûûr, Mélatar, Raden le Bô, Tihya et Oeil de Corneille, pourtant auteurs de huit points, alors que Naugrim, E'Ko, Tand'Air et Fairyinn n'en marquaient que sept. Avec six ou cinq points, Gôôl et Milhôôl, et Isgarran le Rouge étaient également distancés. On recula la cible à 55 pas des archers et 56 tireurs placèrent à nouveau leurs neuf traits dans la cible. Morwënna, l'archère des Manticores, dont les yeux sont trop beaux pour être révélés au grand jour, s'était pourtant rapidement rendue populaire par les sourires et clins d'œil qu'elle adressait au public entre chaque volée. Peut-être est-ce ceux que les spectateurs finirent par lui rendre qui vinrent à bout de sa concentration, car la belle elfette noire échoua de peu en ne marquant que huit points. Elle était ainsi classée à la 57ème place du tournoi, en compagnie de Gosspell, Volinor, Tônö, Chémyr et Danelot. Apax et Houill prenaient la 63ème place avec sept traits.
    Quarante-cinq archers et onze arbalétriers entamèrent un 4ème tour. Et trop nombreux encore furent ceux qui touchèrent la cible neuf fois. À ce niveau de la compétition, la moindre erreur se paye cher. C'est le constat que firent Zhenn, Selva, Robkar, Sandor Fats et la mieux que jolie Liâme, mais surtout Lëwoen, qui obtint une 6ème place au Grand Tournoi, et Foeghus, le Messager du Pihre. Ils se classaient avec 8 traits à la 43ème place. Avec sept points, les accompagnaient Eldaïn, ex-11ème, Marada la chasseresse, Alaya la barbare et, avec six points, l'elfe Titanien, l'armurier Lasso, le boutiquier Trouvtout et le nain Rhud.
    On recula encore les cibles de 5 pas, ce qui les mettait à 65 pas des archers. Huit d'entre eux échouèrent de peu, et non des moindres : Kross, 5ème au Grand Tournoi, Nowël et Horowë, douzième, le Sage Belrod, le soldat Platoziel, Djordj, Fablouss Fab et Robyse. Pire encore, Pêrêl, la petite elfette qui fut 4ème archère du pays échoua avec 7 points, ainsi qu'OEil-de-Lumière, l'ancien baron des archers, Thausirus le moinillon, et Réah Rülett, l'apprenti de Davier de la Lance d'Argent. On avait enfin réduit les participants à moins de leur moitié initiale, soit 23 archers et 7 arbalétriers. Alors on recula encore la cible, car seuls les dix meilleurs pouvaient disputer le tour des vainqueurs et ceux qui demeuraient étaient trop proches en valeur pour qu'on les départageât. Sera-ce la fatigue qui tranchera, ou encore la chance ? Il fut confirmé que les neuf tirs devaient être victorieux pour faire partie du lot. Et cette fois, ce sont Bibop, Hérindiol, le fameux Hurin, de la garde personnelle du Chérif, et Courlevan, toujours favori mais jamais vainqueur, qui échouèrent de peu. De même, Heewhery et Duc Aussetôt, le responsable de l'Académie d'Osgomirodh, durent laisser la place.
    Le 7ème tour fut presque un tour pour rien, puisque 22 concurrents sur 24 firent un sans-faute. Le plus jeune finaliste venait de manquer la cible par deux fois et Uncas, des Ripailleurs du Lac, quitta la lice sous les acclamations de la foule. Classé 23ème, il était au même rang que Gloïn Languedor, qui prit le temps de vérifier à nouveau le mécanisme de son arme et de la nettoyer, avant de l'envelopper méticuleusement dans son manteau, puis de rejoindre Uncas.
    Au 8ème tour, alors qu'il appréciait les 100 pas qui le séparaient de la cible, Ignominis, harassé et blessé, signifia aux arbitres en se laissant choir sans un rot, qu'il abandonnait... et se retrouva classé 22ème. Quatorze tireurs se qualifièrent pour le tour suivant. L'échéance approchait que ne verraient guère Toplà, l'archer quadruman des Vifs Argents, Queen, l'ex-duchesse, et Loup Gris, impatient de rejoindre les siens. Ils se classaient à la 15ème place avec 8 points, suivis à la 18ème, avec juste un trait de moins, par Vapalà, frère d'arme de Toplà, Lourillia d'Arnaq, des Lys Mélichromes, et la toujours remarquée Chingachgook, des Ripailleurs du Lac. Loin derrière venait Gaerenya(21ème avec seulement 5 points), qui était avec Queen la dernière concurrente indépendante d'un groupe. Nul doute qu'avec 14 qualifiés au 9ème tour, on allait enfin connaître le nom des dix !
    On éloigna donc la cible à 85 pas des archers, et 105 pas des arbalétriers, rendez-vous compte ! Aresius fut le premier à louper un tir, mais pas le seul. Figolu, puis Kongo le Sasquatch échouèrent eu aussi par deux fois et tous trois quittaient le tournoi à une fort honorable 12ème place, que Figolu connaissait déjà. Avec 8 traits dans la cible, Irwin, Raia, Norton et Luweewu conservaient une chance en accédant à un 10ème tour, mais d'ores et déjà, 7 concurrents vainqueurs étaient connus : Eléonore, Khalin et Fiacre honoraient leurs titres, Filnax et Kaïm étaient désormais la fierté des Mandragores, Karédasse se révélait être un atout chez les Hermines et Kiriko la furtive avait bon vent. Comme il manquait trois vainqueurs, on recula encore les cibles de 5 pas.
    Malgré l'intense concentration et le temps pris par les concurrents en lice pour ajuster leurs tirs Norton y fut le seul à toucher les neuf fois, rejoignant le dernier lot, son exploit remarqué par le Chériff et acclamé par la foule. Irwin se classait 11ème en ne marquant que six points, alors que ce fut avec deux points de mieux que Raia, l'autre Hermine, et Luweewu, l'archer des Melichrones prenaient les deux dernières places.
    Ce fut à ce moment qu'une ombre immense et menaçante traversa le champ de tir, sous les yeux vigilants des arbalétriers et mages de la garde... L'ombre sembla ralentir un instant, hésiter un bref moment, puis repartit vivement au loin. Rares avaient dû être ceux ayant eu la présence d'esprit et le temps de lever le regard jusqu'à la créature ayant survolé Zehmanchotmor. Mais la rumeur assurait déjà qu'il s'agirait d'un imposant et féroce dragon, monté par de flamboyants chevaliers d'apocalypse !
* * *

    L'émoi général rapidement estompé, tandis que les organisateurs mettaient en place la cible pour le tour des vainqueurs, les concurrents purent bénéficier d'une pause bien méritée, pour se restaurer et permettre le déroulement de diverses animations sur la Grande Esplanade de Zehmanchotmor. C'est ainsi qu'eut lieu notamment une course de cochons sauvages, pour laquelle de nombreux paris furent engagés et à laquelle assistèrent avec bonheur la plupart des concurrents encore présents. Etrangement, Fiacre préféra éviter l'événement, renonçant même à faire profiter ses adversaires de ses commentaires. La course terminée, les spectacles s'enchaînèrent jusqu'à ce qu'au milieu du silence, se dresse une large cible de paille, au centre de laquelle était fixé un œillet rouge.
    Chacun leur tour, les dix concurrents allaient tirer un seul trait, en s'efforçant de le ficher le plus près possible de la fleur. À l'issue de ce tour, les 3 traits les plus proches désigneraient ceux qui se disputeraient le titre en tirant le codorniz. Selon le règlement, les arbitres procédèrent à un tirage au sort pour déterminer l'ordre exact de passage des tireurs. Raia se présenta la première sur le pas de tir. Légèrement intimidée, la jeune femme blanche décocha son tir rapidement, qui finit à 10 ongles de l'œillet. Luweewu fut le suivant. Fort de sa 10ème place au Grand Tournoi, le médian semblait plus détendu. Il ficha sa flèche à 14,19 ongles du centre, perdant en partie l'espoir d'améliorer sa performance. Norton, très concentré, s'avança : 10,65 ongles ! Sera-ce suffisant pour faire mieux que sa précédente 8ème place ?
    Alors qu'il se posait la question, son compagnon Figolu, que nulle plaisanterie n'arrêtait, avait cru bon de s'approcher du pas de tir, grimpé sur le dos d'un cochon de la course, afin de le faire couiner pour acclamer son partenaire. Mais guère réjoui par la présence du nain jaune sur son échine, l'animal le fit tomber, avant de s'enfuir vers... le pas de tir, fonçant droit sur les concurrents qui attendaient leur tour.
    Un mélange de rires et de cris s'éleva de toutes parts, tandis que les concurrents se dispersaient, s'écartant de la course du goret. Seul Fiacre semblait paralysé, et n'avait pas bougé d'un ongle, comme pétrifié. Se reprenant brusquement, il encocha prestement une flèche à son arc. Visa l'animal. Sa flèche fusa et se ficha... juste entre les pattes du monstre !
    Surpris, ce dernier fit aussitôt demi-tour en se frayant un passage dans la foule. L'émotion passée, l'épreuve se poursuivit avec Khalin, que cet épisode truculent n'avait pas manqué de réjouir. La Baronne des Archers arma, visa, et décocha : 9,68 ongles ! Un soupir de déception souleva le public, suivi rapidement par des applaudissements convaincus... Après tout, n'était-elle pas en tête ?
    Karédasse était la suivante. L'arbalète se figea, le carreau fusa : 3,90 ongles ! L'amarillette prenait provisoirement la tête du concours et la foule manifesta bruyamment la performance d'une inconnue, destinée sans doute à acquérir la même popularité que Khalin. Kiriko abordait l'épreuve avec une pression accrue. L'archère noire se concentra longuement, le visage dans le vent, puis, lentement, fit jaillir son trait qui se ficha à 4,19 ongles de l'œillet. Le public vibrait ! C'était là aussi une performance ! Puis vint le tour de Filnax. autre archère noire qui, sans perdre son sourire, envoya sa flèche à 5,48 ongles de la fleur. C'était pour l'instant une troisième place, mais il restait encore à voir Fiacre et Eléonore.
    Mais pour l'instant, Kaïm, le compagnon de Filnax, s'approchait pour effectuer sa tentative. Le nain jaune banda son arc court, et tira : 15,16 ongles ! Ce sera une place d'honneur. Le tirage au sort avait désigné Eléonore comme avant-dernière dans l'ordre de passage. Le public retint son souffle lorsque l'ingambe leva l'arc Touros, dit "le Gardien des Ours", vers la cible.
    Souvenons-nous du Grand Tournoi, au cours duquel la Reine des Archers avait transpercé l'œillet de sa flèche. Et elle décocha... 4,20 ongles ! Un centième d'ongle de plus que Kiriko, désormais assurée de disputer l'épreuve suivante avec Karédasse. Le dernier concurrent était Fiacre, et Eléonore tenait la troisième place qualificative pour le tir au codorniz. Le défi était clair, il lui fallait faire mieux que sa rivale, à moins de 4,20 ongles du centre. Le Baron des Archers était-il vraiment en possession de tous ses moyens ? Il ne le montrait guère. Fiacre visa, avec assurance, et décocha sans émotion : 9,68 ongles, comme Khalin ! Sous les hourras de la foule, Eléonore se leva, et brandit son arc légendaire, heureuse de se montrer à la hauteur de son titre.
    Les trois héroïnes de ce tournoi tournait maintenant le dos à une petite catapulte, avec laquelle on allait, au signal du tireur, envoyer bien haut la figurine d'un codorniz. La première qui toucherait le volatile, avant qu'il n'amorce sa redescente, se verrait remettre l'arc de Shanz. Karédasse était la première à tenter l'exploit. Son charme juvénile lui avait déjà apporté le soutien d'une grande part du public.
    "Codorniz !" Et le codorniz s'éleva vivement dans les airs... L'amarillette décocha... Et le carreau se ficha dans l'oiseau, sous un tonnerre d'acclamations ! Karédasse avait remporté le tournoi des Fils de Shanz ! Kiriko la furtive prit sa place pour tenter à son tour. "Codorniz!" Et la flèche rencontra l'oiseau dans son vol, offrant la deuxième place à Kiriko ! Eléonore, déçue de n'avoir pas à prouver sa valeur à cet exercice, se classait honorablement à la troisième place du tournoi sous les vivats de la foule.
 
Quelques participants
 
    Plus que jamais la garde fut en alerte... Mais rien ne semblait plus devoir se produire aujourd'hui et Phlache et Opale s'avencèrent modestement pour remettre les prix aux trois victorieuses... Phlache tenait avec respect l'arc du premier des Chériffs, tandis que le Sultan s'était chargé d'un lourd coussin de soie brocardée supportant le trait de platine, présent de l'Assamharaa tout entier.
    Karédasse s'avança, nantie de tout l'orgueil charismatique de sa race. Déposant presque négligemment à terre les trophées qu'elle venait de recevoir, l'amarillette des Hermines tendit sans ambages ses deux petits bras mignons vers ces deux grands hommes. S'élevant dans les airs au bout de leurs bras puissants elle reçut de chacun d'eux les bises qui la consacrèrent grand Trait Platiné de Shanz ! Puis elle déclara à la cantonnade :
    - Dommage que mon amie Van ne soit pas là ! Je me serais bien entretu... euh, disputée avec elle pour savoir qui vous préfèreriez embrasser.
    Mais les grands hommes avaient des bises en réserve, suffisamment en tout cas pour honorer Kiriko du titre de précieux Carquois Argenté de Shanz et gratifier la Reine des Archers d'un second titre, celui de Cible de Fer des Fils de Shanz. À cette occasion, rappelons que le fer est presqu'aussi rare que l'argent et qu'aucun objet comportant le moindre peu de ce métal ne doit être jeté. Et la foule en délire fit alors une immense ovation aux trois lauréates.