Les champignons étaient les rois de la fête

une belle composition !!       Les 4, 5, 6 octobre , l'équipe mycologique et botanique du centre culturel sévéragais a créé une animation insolite et fort réussie dans le cadre de la fête votive.
      Cette équipe passionnée par la nature est animée de trois volontés:

Pour cela, en toute simplicité, ils ont mis leurs compétences à la disposition de tous et cela avec beaucoup de gentillesse. Et cela a duré trois jours.

le bolet satan!!       Le samedi, 25 personnes ont participé à la cueillette: champs d'opération, le territoire des cantons du Massegros et de Séverac le Château. Bien que les conditions climatiques de ces derniers mois aient été particulières, ce sont 153 variétés qui ont été inventoriées.

      Le dimanche, exposition de toutes les variétés de champignons récoltées et aussi de quelques plantes typiques de la région.
D'autre part, des panneaux étaient proposés par l'association mycologique et botanique de l'Aveyron et présentaient des plantes de la région, de la célèbre "Cardoule" à la diversité des orchidées natives.
amanite tue mouche !!
      Enfin, face à l'entrée, une magnifique composition alliant champignons et plantes régionales s'offrait aux regards étonnés et émerveillés. Durant la journée environ 300 personnes ont parcouru cette exposition.
Au fil des déambulations, ils ont pu reconnaître ou apprendre à connaître: les amanites (panthère, tue-mouche...), les agarics (rosés des près...), les lépiotes (coulemelles...), les coprins (coprin chevelu...), les marasmes, les mycènes, les bébelones (échaudée, brûlante, à odeur de moutarde...), les tricholomes (petit gris...), les pleurotes (oreillettes...), les lactaires (sanguin, délicieux, à toison...), les bolets (bolet satan...) Mais aussi les chanterelles, les russules...
Enfin le polypore géant qui se trouve en touffe, poussant sur les arbres et les vieilles souches. Le spécimen présenté devant peser entre 2 et 3 kg. Jeune, il est comestible.
Miam, Miam !! la claviaire jolie !!

      Sur le plan botanique, le public a découvert ou reconnu bien souvent : la centaurée jacée, l'hellébore fétide, le panicaut des champs (chardon roulant), la sauge des près, l'églantier, le lotier corniculé et bien d'autres... Et puis ce coquelicot en pleine fleur le 5 octobre ! Voilà bien une bizarrerie de la nature : deux cycles végétatifs dans la même année.

      Le lundi, pendant que le foyer rural (à féliciter pour ce "Saint Acassi" mycologique) commence à démonter les chapiteaux et ranger le matériel, ce fut la mycologie ouverte aux enfants, suspendus aux lèvres des commentateurs qui surent d'emblée intéresser ce jeune auditoire.